loader image
Salut tout le monde
Salut tout le monde 😁
Si vous avez suivi ce qui se passe ici, vous saviez que d’autres interviews allaient bientôt arriver…
Aujourd’hui on va discuter avec Mathéo, batteur du groupe.
L’album d’ Exodust sort dans très peu de temps, et on s’est dit qu’un p’tit zoom sur les membres du groupe pour les connaître un peu plus pouvait être fun, en tant que manageuse du groupe et journaliste de mon premier job, ils se sont prêtés au jeu de l’interview que je leur ai préparée.
Celle de Gaëtan (notre chanteur), est déjà sortie !
L. Bon… Mat… Pas de surprise pour ceux qui ont déjà jeté un œil sur l’interview de Gaguy, les questions pour toi sont les mêmes. Comment tu en es venu à faire de la musique ?
M. A la base je viens pas du tout du métal, j’ai passé tout mon collège à écouter du Rap français et j’ai commencé la batterie par hasard, pour tester, sur une vieille électronique d’un pote quand j’étais en 4eme. Elle était tellement claquée que je n’avais pas de pad grosse caisse et impossible d’en trouver un compatible vu que la marque était inconnue au bataillon. J’ai réellement commencé à apprendre à jouer, et découvrir le métal quand je suis rentré au lycée, car il y avait une salle de musique. J’étais le seul gars à jouer tout seul, pendant des heures à en rendre fou toute la cafétéria qui était juste à côté. Après j’ai pris des cours pendant 2 ans au Jam de Montpellier, et investi dans une Roland TD11. Ensuite, j’ai débuté la scène avec Eights Years (dédicace aux gars), qui était mon premier groupe de hardcore auquel j’ai remplacé le batteur. C’était la folie pour moi, j’étais en train de découvrir un nouveau monde ! C’était à peu près il y a 4 ans. J’avais 17-18 ans, et Exodust aujourd’hui, est mon second groupe.
L. - 🤔 Donc tu ne viens pas du métal à la base 🤔 … Du coup, c'est quoi tes influences musicales ?
M. J’écoute essentiellement la «nouvelle scène» métal, donc essentiellement tout ce qui tourne autour du « Core » (Hardcore, Metalcore, Beatdown, Deathcore, Djent, etc…). J’aime énormément cette vibe, car il y a un groove et une énergie démentielle que j’arrive moins à retrouver dans les autres styles de musique. J’essaye donc avec Exodust, de recréer cette énergie-là, ce groove-là. Pour mes influences, je pense notamment à Polaris , Northlane, Gravemind, Crystal Lake, Periphery, Silent Planet, August Burns Red, Texas in July, Whitechapel, Shadow of Intent, Malevolence, Comeback kid, Heart In Hand, Counterparts, et la liste est encore longue haha…
L. - J’ai fini par faire une liste où j’identifie les groupes à la fin de l’article, je pensais pas que tu en donnerais autant 😅, (puis si les gens ne connaissent pas… GO!) Et avec tout ce que tu as cité... Si tu devais choisir un album à écouter en boucle sans t'en lasser, ça serait lequel ?
M. - « Beautiful White » de Heart In Hand. J’ignore combien d’années je l’ai écouté en boucle mais il continu de me donner des frissons aujourd’hui. C’est ultra mélancolique, avec une prod parfaite, très organique, qui te fait ressentir la hargne des gars.
L. - Ton musicien de référence dans ton domaine ? Et dans un autre ?
M. -Il y en a plein, mais celui qui incarne mon but ultime reste Matt Halpern. Depuis mes débuts il me fait briller avec Periphery. Dans un autre style, j’aime beaucoup les batteurs de gospel/funk comme Larnell Lewis, Eric Moore, Nikki Glaspie.
L. - On va se recentrer sur Exodust... Comment tu as rencontré les gars ? Et comment tu as intégré le groupe ?
M. - Après la fin d’Eights Years j’avais un énorme besoin de retourner sur scène, je connaissais déjà bien Paul vu qu’il a fait un remplacement sur la fin. Donc lors d’une discussion dans un bar avec lui et un autre pote qui devait être chanteur, je leur ai parlé de lancer un projet dans un style de métal moderne avec comme point de départ une influence Polaris. Après, il est allé chercher Théo et Lorenzo que je connaissais pas du tout. Et dans un second temps Gaëtan nous a rejoint, que je connaissais déjà un peu, remplaçant notre 1er chanteur.
L. - Hey... Donc c’est toi qui fait partie du lancement de cette formation oufissime 😍 - Et si je te demande 3 mots pour décrire Exodust ?
G. - Passion, rêve, famille
L. - Mow!! On adore! On peut balancer une info sur le futur album qu'on attend ? Ou un mot pour le décrire ?
M. - Notre âme, on y a mis notre âme, vous avez intérêt de kiffer je vous le dis haha
L. - Honnêtement (enfin autant que je puisse l’être 😅 j’ai aucun doute là-dessus!) Bon… Tu vas pas y couper toi non plus hein… pour l’avant dernière question et ça sera sur: #balancetondossier ... Alors quelque chose à révéler sur un des gars du groupe ?
M. - Théo a une cicatrice d’un coup de gratte de Paul sous l’oeil mdr
(L. : Théo… On est à la deuxième interview… Et tu fais encore partie des dossiers… je dis ça… j’dis rien 😅)
L. - On va voir si tu as le même de Gaëtan… Ton meilleur souvenir de tournée c’est quoi?
M. - Sans doute la date Issenheim, une date incroyable. En fait, on devait jouer à Mulhouse, et la salle a fermé juste avant, à cause du voisinage. La date a été donc reportée dans un bar, style américain, à l’ancienne, dans un bled paumé. Tout partait pour qu’on passe une grosse soirée de merde. Le gars nous dit qu’on allait devoir jouer en dessous de 80db et sur une batterie électronique. Puis beaucoup d’alcool et de gens sont apparus. On a passé une soirée inoubliable, rencontré des gens de folie (dédicace aux bloody Rabbeat), je suis reparti avec le chapeau de la gérante et le bar était rempli.
L.- Ah nan c’est pas le même… Mais ça donne envie de vivre ça avec vous!
La sortie de l’album approche vraiment très vite… (non, vous n’aurez pas encore de date précise 😉 ) on va dire qu’avec le confinement, on a pu continuer d’enregistrer chacun chez soi en s’envoyant les pistes… Mais forcément, c’est pas aussi rapide que si nous avions pu être tous ensemble pour le faire... Mais il arrive… Alors continuez de suivre… Parce-que plus les interviews vont défiler… Plus une date va se profiler… Faudrait pas que vous ratiez la sortie 😁 Musicalement...